Erell rejoint le mouvement slow cosmétique !

Marie, stagiaire fraichement arrivée chez Erell et moi même sommes ravis de vous annoncer que la marque Erell est officiellement une marque de slow cosmétique. Une annonce officielle a été faite sur les réseaux de @slowcosmetique

Pour ceux qui ne connaissent pas ce concept, je vais expliquer simplement ce mouvement qui existe depuis 2013.

“L’impact écologique et psychologique de la cosmétique actuelle est très lourd pour la planète, pour notre portefeuille et pour notre état d’esprit. Face à ce constat, certains se disent qu’une autre cosmétique est possible.”

Julien Kaibeck, fondateur de la Slow Cosmétique

La slow cosmétique est une démarche écologique et éthique fondée sur une volonté commune de promouvoir un mode de consommation naturel, sain, intelligent et raisonnable de la cosmétique. 

  • Le but est de créer des cosmétiques avec des formules plus simples, dans le respect de l’environnement et de notre corps. Les ingrédients utilisés pour créer la cosmétique doivent être naturels et biologiques avec une transformation minimale. Vous l’aurez donc compris, les produits néfastes pour notre peau sont exclus (chimie de synthèse, pétrochimie…). Tous les ingrédients inactifs, inertes ou modifiés inutilement ne doivent pas être utilisés. De même pour les ingrédients qui modifieraient positivement l’aspect de la peau mais auraient un impact négatif sur le corps ou l’esprit, que ce soit sur le court ou long terme. Les tests sur les animaux ou l’exploitation d’animaux sont exclus (souffrance ou mort).
  • Egalement, les créateurs de cosmétiques doivent minimiser leurs impacts écologiques, de la conception à son utilisation. C’est pour cela que les cycles courts, les échanges au niveau local et zéro déchet doivent être privilégiés. Cela encourage à utiliser des emballages recyclables et minimalistes ainsi que le zéro emballage si c’est possible.
  • La cosmétique doit avoir des ingrédients nobles issus de ressources biodisponible, des formules simples mais surtout répondre à un besoin réel pour la peau. Le nettoyage, l’hydratation et la protection de la peau sont des besoins fondamentaux.
  • Tous ces critères incitent les consommateurs à consommer moins mais mieux.

Ce mouvement nous montre qu’adopter des alternatives naturelles, bénéfiques pour le corps, la beauté et l’esprit est possible et plus facile qu’on ne le pense.

Bien évidemment, les créateurs de cosmétique ne doivent pas formuler de fausses promesses. Ne pas utiliser le greenwashing*, la manipulation, les retouches ou des dissimulations visant à tromper l’interlocuteur. Greenwashing* : pratiques marketing visant à user et à abuser des positionnements ou des pratiques écologiques (ou vertes), à des fins seulement commerciales.

On s’engage à vendre et acheter nos produits à un prix juste, reflétant la qualité réelle du produit. 

Il y a plusieurs façons de faire partie du mouvement de la “Slow cosmétique”. Soit on achète des produits possédant le logo bio ou de slow cosmétique, soit on crée nos produits nous même (ce qu’on appelle le “homemade”). On peut s’orienter vers des produits pure comme de l’aloe vera, du miel, de l’ huile végétale […] pour entretenir sa peau ou alors on achète des produits finis (comme les produits ERELL). 

Mettre moins d’ingrédients ne signifie pas qu’on perd en efficacité, on propose seulement des ingrédients nécessaires et efficaces pour la peau.

J’espère que ce petit article vous a permis de mieux comprendre ce mouvement. Pour notre part, nous sommes fiers de correspondre à tous ces critères. Erell s’engage à proposer des produits de qualité, sains pour la peau et l’environnement mais également d’être le plus transparent avec vous !

Laisser un commentaire