Comment je me suis fait prendre par mon propre jeu ?

Comment je me suis fait prendre par mon propre jeu ?

C’est rigolo car ça fait quelques jours que je suis en quête d’inspiration pour un nouvel article. Puis il y a eu un évènement. Le quelque chose qui fait que c’est évident, je le sais.

Je vous explique mais promettez moi que vous n’allez pas vous moquer !

Il y a quelques semaines je décide de mettre un formulaire sur le site : quand quelqu’un s’inscrit il reçoit un shampoing en petit format en cadeau. Un joli cadeau qui permet de tester le produit.

Les inscriptions sont timides mais c’est plutôt logique, je n’ai fait aucune communication sur le sujet. Samedi soir je décide de faire une publication sur Instagram pour en parler. Pour rappel, à ce moment là j’ai 600 abonnés donc je m’attends à ce que ça puisse bien fonctionner (oh ça tombe bien j’ai anticipé et j’ai un peu de stock !) mais je ne m’attends pas à quelque chose de fou.

Quand je me couche il y a une dizaine d’inscriptions. Quand je me lève dimanche il y en a encore. Vers midi j’ai une centaine d’inscriptions, je suis contente. Ca se passe comment je veux (pour moi dans ma tête l’idéal serait de doubler ce nombre). Mmh, vous voyez le truc venir hein ?

Eh oui, j’aurais du m’arrêter là. J’aurais du dire que seuls les premiers abonnés auront ledit cadeau. Et badadam, en à peine deux heures, je me connecte et je vois…1500 abonnés. Bien joué Séréna !

Ok Séréna. Ne panique pas. Ne panique pas. MAIS STOP.

Je reçois des messages partout, je me rends compte que beaucoup de comptes ont partagé le bon plan, chose que je n’avais pas du tout anticipé. Premier réflexe : je fais une story pour expliquer que je dois arrêter là et j’enlève le formulaire. Je ne peux pas laisse les inscriptions continuer à se faire car je ne serai pas capable de m’en occuper. Je ne veux pas promettre des choses dans le vent (non, non, je ne vise aucune marque mais je sais que beaucoup le font).

J’ai alors un dilemme qui s’offre à moi. Je viens vraiment de promettre 1500 shampoings à 1500 personnes ?! Qu’est ce que j’ai fait ? C’est vraiment réel ce qu’il se passe là ? Est ce que je peux le faire ? J’ai envie de rire et pleurer en même temps, je me sens tellement bête de m’être faite avoir.

Je le fais ? Je le fais pas ?

Mais la réponse est tellement évidente. Impossible de ne pas le faire. Ca ne serait pas moi. Je ne veux décevoir personne, c’est de ma faute, j’ai merdé, c’est à moi d’assumer. Je veux le faire. Après tout, c’est surtout un très beau challenge et j’adore ça. C’est faisable. Pas prévu (à ce point) mais faisable !

Alors, ça prendra le temps que ça prendra mais ça se fera. Et je décide de voir les choses du bon côté. Après tout, c’est bien comme ça qu’on apprend non ? En faisant des erreurs. En sous estimant l’impact que pouvait avoir ma publication j’ai fait une grosse erreur. Mais j’ai réagit avant la catastrophe. Et après tout, ça fera parler d’Erell, non ? 😉

Aux 1500 inscrits, merci, merci, merci.

Laisser un commentaire